HypnoZebra

Exploitez tout votre potentiel par l'hypnose

L'hypnose ericksonienne

QU'EST-CE QUE L'HYPNOSE ERICKSONIENNE ?


"Etre en état d'hypnose" est un état naturel d'intimité avec soi-même, que nous vivons tous plus ou moins chaque jour à travers la relaxation, la concentration, la créativité ... Faire de l'hypnose, c'est utiliser une forme particulière de communication qui s'adresse à la fois au conscient et à l'inconscient, et qui entraîne un état modifié de conscience. Cette hypnose douce nous vient d'un psychiatre américain mondialement connu : Milton Erickson. Considéré comme le père des thérapies brèves il a beaucoup influencé la PNL. Une trentaine de livres lui sont consacrés.
Erickson a basé son travail sur l'idée que l'Inconscient est un RESERVOIR de RESSOURCES, et qu'il est plus efficace et rapide de s'adresser à lui pour générer les changements souhaités. Cette forme d'hypnose est délibérément orientée vers les solutions et permet de traiter des difficultés pour lesquelles d'autres approches se montreraient impuissantes ou trop longues. 

En clair, l'hypnose Ericksonienne est un état libéré de l'inconscient favorisant un renouveau de la créativité du sujet vers ses propres solutions, vers son auto-guérison grâce à l'utilisation de ses propres ressources. Milton Erickson utilisait de nombreuses techniques lorsqu'il travaillait avec un client. Il pouvait aussi bien dialoguer avec lui que le mettre en transe hypnotique ; quelquefois il lui prescrivait une tâche à réaliser entre 2 séances. Une des habitudes d'Erickson consistait également à raconter des métaphores.


COMMENT DIFFERENCIER L'HYPNOSE ERICKSONIENNE ET L'HYPNOSE CLASSIQUE ?

L’ hypnose Ericksonienne :

Cette hypnose, qui porte le nom de son initiateur, le psychiatre Milton Erickson, est caractérisée par des histoires et des suggestions adaptées à chaque personne. Dans un langage simple, les suggestions sont ici indirectes et permissives, ce qui explique qu'elles soient le plus souvent parfaitement acceptées par les clients.
Les inductions hypnotiques et les anecdotes sont proposées comme des choix possibles auxquels le patient adhère ou pas.

Orientée vers les souvenirs propres du client, cette communication est extrêmement humble, trouvant dans cette élégance toute sa puissance. La profondeur de la transe n'est pas spécialement recherchée, l'hypnose Ericksonienne pouvant même se faire de façon conversationnelle.

Il peut être par exemple proposé au patient de rester s’il le souhaite conscient pendant toute la séance ! C’est une technique qui fait de multiples propositions, pas une technique qui donne des ordres. C’est une hypnose très attentive et douce, faite de propositions du style : « si vous souhaitez garder le contrôle pendant toute cette séance vous le pouvez… à moins que vous préfériez laisser une partie de vous rentrer en transe pendant qu’une autre partie de vous observera ce que vous vivez et pourra arrêter ce processus quand elle le voudra… prenez votre temps, nous allons voir comment cela va se passer aujourd’hui …»

Avec ce langage permissif, on est loin de tout esprit de manipulation, mais bien plutôt dans un état d’esprit de respect et de confiance dans la capacité de chacun à trouver et exploiter ses propres ressources. Pour Milton Erickson, la psychothérapie est faite par le patient lui-même.


L'hypnose traditionnelle :

Utilisés pendant plusieurs siècles, sa particularité était d'être directive et autoritaire. Ses expressions favorites sont " dormez ", "vos paupières sont lourdes", "je vais compter jusqu’à 5 et à 5 vos yeux vont se fermer", "vous allez dormir, dormir, dormir". Puis l'approfondissement est réalisé à l'aide d'une série de tests, chaque test réussi approfondissant la transe hypnotique : cela va de la lourdeur du bras à la catalepsie des paupières en passant par l'anesthésie d'une main ou la raideur du bras.

À chaque fois, c'est par la répétition monotone et directe de suggestions (de douleurs, raideur...) que l'effet est obtenu. La profondeur de la transe semble, en hypnose traditionnelle, presque condition sine qua none à la phase thérapeutique. Avant de terminer la séance, avant le réveil, des suggestions post-hypnotiques sont faites, le plus souvent pour préparer les prochaines séances à une transe rapide.

Aujourd’hui, 90% de l'hypnose médicale et thérapeutique est issu du courant ericksonien. Néanmoins, il existe des hypnotiseurs qui utilisent toujours efficacement l’hypnose classique, notamment pour l’arrêt du tabac et pour perdre du poids.


Je vous renvoie à la page documentée, consacrée à Milton H. Erickson sur Wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/Milton_Erickson

La PNL ou Programmation Neuro-Linguistique

QU'EST-CE QUE LA PNL ?

Dans les années 70, John Grinder et Richard Bandler, deux chercheurs américains, se posent une question : quel est le secret des professionnels qui réussissent vraiment dans leur domaine ?


Une simple question aux conséquences extrêmement efficaces

La PNL (programmation neuro-linguistique) est née de l'observation de ces personnes particulièrement compétentes. Cette nouvelle approche de l'homme est délibérément orientée vers les opportunités et les solutions plutôt que vers les problèmes.

Elle propose des outils concrets et puissants conçus pour permettre à chacun d'évoluer, de donner le meilleur de lui-même et de réaliser ses rêves.


Trois idées guident et orientent toute la démarche de la PNL

◙ Nous n'avons pas accès à la réalité mais juste à une représentation subjective de cette réalité.
◙ Chaque être humain possède en lui toutes les ressources pour effectuer les changements dont il a besoin pour s'épanouir.
◙ La manière dont nous communiquons avec nous-mêmes et avec les autres détermine tout ce que nous obtenons dans notre vie.

Ces affirmations s'expriment concrètement par des outils :

◙ Mieux se connaître.
◙ Mieux communiquer avec soi et les autres.
◙ Se fixer des objectifs personnels et / ou professionnels, écologiques pour nous et notre entourage.
◙ Établir des représentations de la réalité, génératrices de choix nouveaux, donc de solutions.


Une attitude particulière

La PNL est aussi, et avant tout, un état d'esprit reposant sur une philosophie pragmatique des POTENTIALITES de l'être humain.
C'est la combinaison de cet état d’esprit et de ces techniques qui en fait véritablement sa force et qui est à la base du succès de la PNL dans le monde.

Le champ d'action de la PNL

La PNL est utilisée au quotidien par des centaines de milliers de personnes à travers le monde, des thérapeutes, des travailleurs sociaux, des parents, des enseignants, des sportifs, des chefs d'entreprises, des médicaux, des commerciaux, etc … tous engagés dans leur cheminement personnel et professionnel.

Les travaux d'Alice Miller

Décédée le 14 avril 2010 (à 87 ans) à Saint-Rémy-de-Provence, Alice Miller était une doctoresse suisse en philosophie, psychologie, psychanalyste et chercheuse sur l'enfance.

Ses ouvrages et ses thèses sur la violence cachée, qui selon elle, caractérise souvent les relations entre parents et enfants, l'ont rendue célèbre. À partir de 1980, sa réflexion sur ce sujet l'amène à une nouvelle approche de la thérapie à laquelle elle intègre, entre autres, le dessin. Figure influente et controversée, elle est souvent citée par des organisations internationales, pour son engagement contre les violences dites « ordinaires » faites aux enfants.

Pour lire la suite de l'article : Lien.

Pour en savoir davantage sur les travaux, les publications d'Alice Miller : Lien


Alice Miller a préfacé le livre phare de la psychothérapeute américaine, Jean Jenson, en y mettant des réserves quant à la possibilité de se soigner soi-même seul-e. Cependant les travaux de Jean Jenson me semblent évidents, logiques quant à la transmission de génération en génération de valeurs, de ce qui peut faire du bien, comme de ce qui fera inévitablement du mal aux enfants. Ce livre est publié en anglais pour l'instant.

Reclaiming Your Life: A Step-by-Step Guide to Using Regression Therapy to Overcome the Effects of Childhood Abuse, Plume, 1996 https://en.wikipedia.org/wiki/Jean_Jenson



Alfred Adler, né le 7 février 1870 à Rudolfsheim, près de Vienne (aujourd'hui le 15e arrondissement du district viennois de Rudolfsheim-Fünfhaus), et mort le 28 mai 1937 (à 67 ans) à Aberdeen, en Ecosse, est un médecin et psychothérapeute autrichien d'origine juive (en 1904, il se convertit au protestantisme). Il est le fondateur de la psychologie individuelle.


Deux de ses livres – Der Sinn des Lebens et Über den nervösen Charakter – ont été retenus dans la liste des cent chefs-d’œuvre de la psychothérapie.  Pour en savoir plus sur Alfred Adler et ses travaux sur la connaissance du psychisme humain, vous pouvez suivre ce lien, et les suivants : Lien


Les travaux d'Alfred Adler, qui divergent de ceux de Freud sur l'inconscient, m'apparaissent toujours d'actualité, et j'y adhère volontiers : mes recherches concernant le complexe d'infériorité chez l'être humain, né de négligences, maltraitances, manques dans l'enfance, engendre nombre de mécanismes de défense et de compensation. Je me sers donc de ses recherches, ses théories, dans mon propre travail, afin d'aider mes patients à retrouver la confiance, l'équilibre, dans leurs actes, leurs paroles, leurs relations à l'Autre et à eux-mêmes. Il s'agit alors de ne plus avoir à SURcompenser un complexe d'infériorité installé (menant à l'agressivité, le mensonge, la manipulation, la perversion pour dominer), mais à agir de façon cohérente, respectueuse, harmonieuse et positive envers soi-même et les autres.